Objectifs et spécificités

"Comprendre et traiter les affections génétiques de la cavité buccale" 

Notre objectif est d'améliorer la connaissance des anomalies oro-dentaires, la qualité des diagnostics, l’accès aux soins et les prises en charge des patients concernés. Nos travaux scientifiques réunissent des cliniciens, des chirurgiens-dentistes, des médecins, des chercheurs, des enseignants-chercheurs, des associations de malades et d'autres professionnels de santé.

Les travaux de recherche combinent les approches cliniques, précliniques, bio-informatiques, génétiques et biologiques, voire évolutives, pour une meilleure compréhension de ces maladies.  Le CRMR O-Rares développe de nouveaux projets, dans ce même esprit de recherche translationnelle, qui fait la spécificité de notre centre.

RECHERCHE CLINIQUE

Le premier axe est l’exploration phénotypique et génotypique des anomalies orales et dentaires . Des collaborations ont été engagées avec les CCMR O-Rares et plusieurs pays étrangers (Thaïlande, Liban, Madagascar, Allemagne Royaume Uni, USA, Pakistan, Maroc...).

Sur le plan transnational, 2 programmes (INTEREG IV et V), coordonnés par le Pr Agnès Bloch-Zupan, ont permis de fédérer des équipes pluridisciplinaires, scientifiques et cliniques, de proposer des outils diagnostiques performants et de nouvelles voies thérapeutiques. C’est ainsi que nous sommes la première équipe au monde à avoir conçu et validé un outil de séquençage à haut débit ciblé sur les maladies rares à expression bucco-dentaires (GenoDENT), en collaboration avec le Pr H Dollfus (Service et Laboratoire de Génétique Médicale, UMR 1112, Strasbourg). Une collection biologique a été mise en place. De nouveaux gènes ont été identifiés et publiés, et l'exploration moléculaire et physiologique des phénotypes favorisée.

La base de données D[4]Phenodent, détaillant les phénotypes caractérisés ou les corrélations phénotype/génotype, a été rendue accessible à tous nos partenaires.

Un registre dédié à l’hypophosphatasie a été créé en collaboration avec la filière OSCAR (D[4]/Phenodent-Hypophosphatasie). Le traitement de cette maladie par enzymothérapie recombinante, disponible en France en 2017, par ses répercussions possibles sur la dentition, impliquera d’intégrer un suivi bucco-dentaire dans l’évaluation de cette thérapeutique.

Nous mettons actuellement en place une cohorte de patients bénéficiant de mini-implants symphysaires précoces en vue d'un futur PHRC, afin d’étudier l’ostéointégration implantaire à court, moyen et long terme, avec un suivi radiologique longitudinal spécifique. Nous souhaitons évaluer les effets de la croissance sur la localisation et l’axe implantaire des implants, de même que l’impact sur les fonctions orales.

Notre CRMR développe également une activité de recherche dans le domaine de la bioéthique, centrée notamment sur la problématique de l’annonce du diagnostic d’une maladie rare à composante familiale et sur les implications de l’incertitude génomique. Les conditions de l’annonce du diagnostic, ainsi que les répercussions psychologiques sont étudiées. Le Pr François Clauss s'intéresse au concept de l’incertitude génomique dans le domaine du diagnostic génétique des anomalies dentaires, sur les versants de l’incertitude diagnostique et pronostique. En effet, les méthodes actuelles de séquençage haut débit ou d’analyse d’exome sont à l’origine d'un nombre important de données, sources d’incertitudes, aussi bien pour le clinicien que pour le praticien.

Projets de recherche clinique en cours

  • Etude clinique et moléculaire des amélogenèses imparfaites PHRC National

Investigateur principal : Pr Agnès BLOCH-ZUPAN

  •  Manifestations bucco-dentaires de la Sclérodermie Systémique: vers la mise en évidence de nouveaux marqueurs pronostiques (APIJC)

Investigateur principal : Dr Sophie JUNG

Résumé: La sclérodermie systémique (SSc) est une maladie auto-immune potentiellement sévère associant une vasculopathie et des anomalies immunologiques à une fibrose cutanée et viscérale. La sphère orofaciale est très fréquemment touchée avec une variété de manifestations cliniques (atrophie de la muqueuse buccale, fibrose tissulaire, xérostomie…). Ces manifestations ont un impact sur la qualité de vie et nécessitent une prise en charge précoce, notamment en raison de la limitation progressive de l’ouverture buccale. Les objectifs de l’étude sont d’évaluer la largeur du ligament alvéolo-dentaire chez les patients atteints de SSc, comparée à celle des témoins. Les objectifs secondaires sont la description phénotypique clinique et radiographique complète des manifestations bucco-dentaires associées à la SSc et comparaison avec le groupe témoin. La mise en évidence de nouvelles manifestations bucco-dentaires pourra contribuer à l’optimisation de la prise en charge de ces patients afin de réduire la morbidité bucco-dentaire, notamment grâce à une prise en charge plus précoce avant l’installation d’une limitation trop importante de l’ouverture buccale. Ceci aura également un impact sur la morbidité générale (amélioration de l’alimentation). Cette étude permettra la création d’une filière standardisée de soins bucco-dentaires chez les patients SSc. Ce projet va aussi permettre d’améliorer la connaissance de la physiopathologie de la maladie. La description de manifestations bucco-dentaires spécifiques à la SSc (calcifications desmodontales, profil cytokinique particulier) et leur corrélation éventuelle avec les formes sévères et/ou rapidement évolutives pourrait avoir une valeur pronostique et contribuer à la mise en place plus rapide de thérapeutiques adaptées.

  • La trisomie 21 chez l'adolescent et l'adulte. Etat des lieux médical et social en Alsace (PHRC)

Investigateur principal : Dr Yves ALEMBIK (Génétique Médicale, HUS). Investigateurs pour l'Odontologie : Pr Marie-Cécile MANIERE, Pr Jean-Luc DAVIDEAU

Résumé: Les objectifs de l’étude sont d’évaluer l’état de santé actuel de l’adulte atteint trisomie 21 en région Alsace : 1) Etudier les types et fréquence des événements morbides : santé mentale (sévérité de la déficience cognitive, troubles de l’humeur associés), cardiologiques (anomalies valvulaires, hypertension artérielle), sensoriels (surdité  neurosensorielle, cataracte), odontologiques (occlusion dentaire, hygiène bucco-dentaire, parodontopathies, fonctions orales), hormonaux (hypothyroïdie, hormones sexuelles), métaboliques (dyslipidémie, hyperglycémie), immunologique (maladie cœliaque). 2) Effectuer un bilan de Compétences et Difficultés : communication, langage, motricité globale et fine (bilans orthophonique, kinésithérapique et ergonomique). 3) Déterminer un schéma de prise en charge et de suivi médical. 4) Evaluer le mode de vie de l’adulte porteur de trisomie 21 : lieu de vie, situation socio-professionnelle et familiale.

  • Défauts primaires d'éruption : mise en évidence de critères diagnostiques cliniques, radiologiques et génétiques. Conséquences sur la prise en charge. (APIJC)

 Investigateur principal : Dr Marion STRUB

Résumé: Les défauts primaires d’éruption (DEP) correspondent à l’échec d’éruption total ou partiel d’une ou plusieurs dents permanentes, généralement dans les secteurs postérieurs, sans obstacle mécanique. Le phénotype est variable mais le préjudice esthétique et fonctionnel est systématique et majeur : béance postérieure, altération de la mastication et donc impact sur l’alimentation et la qualité de vie de ces patients, dès le plus jeune âge. L’errance diagnostique est importante car cette anomalie est encore méconnue. La prise en charge est lourde et complexe, comportant des traitements orthodontico-chirugicaux et/ou prothétiques longs et coûteux, qui sont inefficaces lorsque le diagnostic est erroné. L’intérêt de cette étude repose sur l’analyse combinée du phénotype et du génotype d’une cohorte de patients atteints de DEP afin d’établir des critères diagnostiques basés à la fois sur un examen clinique, radiologique et sur un examen moléculaire. Rares sont les pathologies dentaires dont le diagnostic moléculaire est essentiel et conditionne la prise en charge thérapeutique. Les objectifs de l’étude sont donc 1) d’identifier les critères diagnostiques cliniques, radiologiques et moléculaires des DEP ; 2) de mettre en évidence les corrélations génotype-phénotype dans les formes PTHR1 et non-PTHR1 de DEP ; d’identifier de nouveaux gènes impliqués dans l’étiologie moléculaire des DEP ; d’élaborer des recommandations, de haut niveau de preuve, diagnostiques et thérapeutiques destinées aux professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des DEP.

  •  Projet INTEREG V RARENET (site internet : www.rarenet.eu)

Porteurs : Pr Agnès BLOCH-ZUPAN et Pr Anne-Sophie KORGANOW

Résumé : RARENET est un projet de coopération transfrontalière franco-germano-suisse qui améliore la prise en charge et la santé de personnes, atteintes par une maladie rare ou complexe. Co-financé par le FEDER de l’Union Européenne dans le cadre du programme INTERREG Rhin supérieur, il réunit des enseignants, des chercheurs, des professionnels de santé et des représentants d’associations de malades et met à disposition de nombreuses ressources pour une large sensibilisation des professionnels de santé et du grand public. RARENET développe des actions innovantes pour diffuser les connaissances sur des maladies rares et mettre en réseau, tout en contribuant à une meilleure information du grand public :

Formation en interdisciplinarité: Journées franco-allemandes de formation de haut niveau; Ateliers d’échange pour la discussion de cas cliniques complexes (visioconférences); Conception et animation de modules pédagogiques

Formation des professionnels de santé: Séminaires pour les praticiens libéraux; Groupe de travail Centre de Santé Dentaire de Strasbourg; Rédaction de fiches synthétiques de diagnostic par maladie

Information des patients et du grand public: Ateliers d’échange patients/professionnels de santé; Conception de modules éducatifs; Participation à des journées grand public

Mise en réseau de tous les acteurs: Coordination du consortium, communication, réseaux sociaux

Partage d’une collection d’échantillons biologiques: Duplication de la collection en France et en Allemagne; Protocoles standardisés pour le recueil et la gestion des  données cliniques et biologiques; Analyse des échantillons biologiques – travail de recherche

Développement d’un outil de formation à distance: Accès à des modules pédagogiques, à des vidéos de séminaires, à des informations pratiques, à une médiathèque, banque d’images

Partenaires financeurs : Université de Strasbourg, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, GIE CERBM– IGBMC, CNRS Alsace, Universitätsklinikum Freiburg, Universitätsmedizin Mainz, Universitätsklinikum Heidelberg    

 

RECHERCHES PRE-CINIQUES ET FONDAMENTALES

Ces recherches consistent en l’exploration de modèles murins de maladies rares (souris modèles d’inactivation de Eda , Smoc2 et Rogdi, en collaboration avec l’Institut Clinique de la Souris, projet Phenomin):

  • exploration phénotypique notamment avec des techniques d'imagerie
  • compréhension des mécanismes développementaux et physiopathologiques (atlas transcriptomique)
  • développement de thérapeutiques innovantes (processus de régénération osseuse maxillaire  et ostéointégration)
  • effets biologiques de biomembranes ou de scaffolds fonctionnalisés ; étude du développement et de la vascularisation de germes dentaires embryonnaires implantés après mise en culture.